Sortie au musée Granet

Grace à Culture du Cœur Nous avons pu nous déplacer vers Aix en Provence afin de visiter l’Exposition Pharaon Osiris et la Momie au Musée Granet. Après un trajet en car au départ de la Gare St Charles nous sommes arrivés à la gare routière d’Aix puis petite promenade au travers des ruelles d’Aix nous avons pris ensuite une pause déjeuner  dans un restaurant asiatique de qualité. L’après-midi a été consacré à la visite du musée et notamment l’exposition sur l’Egypte qui nous a permis d’admirer de nombreux vestiges de la civilisation Egyptienne ainsi que des écrits, des tombeaux et des momies. La dernière partie fut consacrée à la visite de la chapelle annexe avec des toiles modernes dont Picasso .

Merci à Culture du Cœur ainsi qu au GEM d avoir réalisé cette sortie très distrayante et intéressante .

Au plaisir de retourner à Aix pour découvrir d’autres lieux de Culture ou de promenades.

Balade avec les Gemeurs de Bobigny

En avant les GEMEURS – 17-20 août 2021

Mardi 17 arrivent sous l’Ombrière le groupe des Gemeurs de Bobigny : Fatima, Yoan, Patrick, Franck et Ranjith, en compagnie de leurs animatrices Clara et Marise. Avant de diriger nos pas vers le MuCEM les gemeurs jet-lagés ont une faim de loup : ils dévorent portions de pizza, avant que nous allions prendre un café sur le cours d’Estienne d’Orve.

Puis on dirige nos pas le long du quai du Port dans l’intention d’aller visiter le MuCEM. Pas de chance, le mardi ce n’est pas permis, car les musées nationaux sont tous fermés ce jour-là. Alors nous allons se reposer pour profiter de l’ombre faite par la résille du musée, sous la passerelle qui relie le musée au fort Saint Jean.

Une fois ressourcés, on part à la rencontre de La Major ; visite de la cathédrale de Marseille au style éclectique pour certains. Une fois sorti, on fait une petite évolution dans le Panier autour de la place du Refuge et ses rues végétalisées par les résidants, passage obligatoire à l’UndArtGround et on se dirige vers la place de Lenche où siège Le Glacier du Roi… qui est fermé lui aussi (pas étonnant) !!

Après une courte dégustation des navettes des accoules offerte par le guide, on dirige nos pas sur la rue Caisserie, et je me souviens alors du glacier La Vanille Noire. Dégustation d’une double boule sous le regard bienveillant du clocher des Accoules. Explication du Pavillon Daniel (ancien palais de justice) et de la présence sous son balcon en ferronnerie fleurie de la Veuve Noire pendant la Révolution (la guillotine). Retour par la place Bargemon. Passage sous l’Ombrière et retour à l’Hôtel Ibis. Ils me demandent où ils pourraient manger le soir : à part les kebabs du cours Belsunce, je ne sais pas leur indiquer une bonne adresse prix éco..

Mercredi 18, il était prévu d’aller au Frioul en compagnie d’adhérents du GEM-Club Parenthèse. A cause de deux cas covid déclarés en ce lundi 16, et de nombreux cas contacts, la sortie avec des adhérents de Parenthèse est annulée. Ce matin il y a une telle queue, qu’avec Clara on décide de reporté le Frioul. Nos pas se dirigent alors vers Noailles, le Ventre de Marseille. Passage obligé chez Empereur, quincailler depuis 1827.

Après avoir traversé La Canebière, on se dirige vers la célèbre et sulfureuse rue Thubaneau, où a été érigé le mémorial de la Marseillaise. En 1792, a été chanté pour la première fois Le chant de l’Armée du Rhin (qui deviendra en 1795 La Marseillaise l’hymne national) ; on débouche alors sur le cours Belsunce. Après avoir fait un crochet par la place de la Halle dite « Pierre Puget » (non pas l’huile d’olives). On faut une micro-pause café à mi Boulevard Colbert.

Une fois arrivé place Sadi Carnot, on monte sur le Panier ; arrivés à hauteur de la Place des pistoles, on picnic devant la Vieille Charité ; cette fois –ci on dirige nos pas vers le MuCEM ; mon test antigénique me sert de pass saniataire, comme pour les autres gemeurs. Nous faisons une évolution autour des espaces d’exposition, et profitons d’un café mérité sur la terrasse. Après être passé sur la grande passerelle, nous profitons des espace du Fort Saint Jean, jusqu’à la tour du Roi René et son panorama exceptionnel sur la passe du Vieux port.

Une fois sorti de l’ancienne forteresse, nous nous dirigeons vers la place de Lenche et son Glacier du Roi. Cette fois-ci il est ouvert et qui plus est il n’y a pas de queue : c’est le sacre des papilles !! Puis retour tranquilou vers le vieux port.

Jeudi 19, c’est la montée sur Notre-Dame de la Garde ; un point de vue exceptionnel sur tout Marseille ; puis après être descendu, c’est l’heure de la grignotte dans un bar à salade. Une fois repus, c’est l’heure du pénéqué avant le Frioul. Franck ne désirant pas y aller, à cause de la minéralité, je reviens vers lui histoire de boire un coup, et de faire une petite boucle en passant par le Jardin des Vestiges. Après avoir vu la plus ancienne maison de Marseille, l’Hôtel de Cabres (1535), puis Rue de la Loge on assistante aux balances d’un groupe de swing avec danceurs.

Vendredi 20 : c’est déjà les aurevoirs ; ces 4 jours se sont vite passés, et ce sont des promesses de futures rencontres sur Paris. Merci à vous 7 pour ces échanges conviviaux.

Jérôme

Concert au Mucem

Cher Cultures du Cœur,

J’ai pu grâce à vous découvrir avec le soutien du GEM-Club Parenthèse , le groupe se nommant – et le nom est excellemment choisi – : Catastrophe.

Ce groupe résonne en moi, de part sa vision de l’existence, de part ses mots sur les maux, de part sa pêche.

J’ai donc adoré le chant, la danse, leurs textes.

Renseignements pris, ils ont déjà fait l’Olympia, et ils ont évidemment fait trois CD, dont une excellente reprise de Smalltown boy de Bronski beat.

C’est du délire poétique!!

Je vous remercie donc sincèrement à travers cet écrit de m’avoir permise de devenir fanatique de Catastrophe.

MERCI.

Cathy

Au jardin Levat avec le Gem de Clichy

Nous nous sommes donnés rendez-vous à la sortie du métro Réformés et avons pris le bus 49 direction du Jardin du Levat. Puis nous avons visité le jardin, les parcelles et avons arrosé les plantes. Des photos ont été prises .

Nous sommes allés ensuite prendre une collation à la caféteria avec des plats fait maison avec en fond une ambiance musicale.

Le retour s’est fait par les transports en commun. Les gemeurs étaient contents de découvrir ce jardin véritable, seul espace vert au cœur du quartier de la Belle de Mai.

Yves

Balade urbaine avec le GEM « Porte Bonheur » de Clichy

Nous avions rendez-vous au Vieux Port sous l’ombrière Jérôme et moi avec les représentants du GEM Clichy la Garenne en déplacement dans notre région pour une balade du Vieux port aux Catalans.

Nous avons commencé la promenade par le Cours Estienne d’Orves puis pris les petites rues en direction de St Victor. En passant, à la découverte de quelques galeries d Art et de peintures Jérôme nous a proposé un discours sur les origines et détails historiques de ces lieux. Donc cela a été très instructif.

Puis arrêt à la Boulangerie spécialisée pour la vente des navettes où quelques personnes ont pu en acheter. Visite ensuite de l’Abbaye St Victor puis avons atteint vers midi le parc du Pharo. Les plus courageux ont fait le tour du Parc puis nous avons Pique niqué .

L’après midi fut consacré à la découverte de la Plage des Catalans où la baignade fut excellente.

J’ai apprécié la compagnie du GEM Clichy et l’ambiance était vraiment très sympathique et dynamique.

Je les retrouverais plus tard pour une visite au Jardin du Levat où nous possédons une parcelle de culture.

Yves

Sortie au Mucem

Nous sommes partis à 14h30 du Vieux Port direction le musée du MuCEM où nous avons pu voir deux expositions.

Des photos l’expo s’appelle « Civilization » et des sculptures modernes « Jeff Koons » en compagnie de Sirys, qui était en service civique au GEM.

Deux belles expositions donc, et merci à Culture du Cœur qui nous a fourni les places.

Puis pour finir la journée nous nous sommes retrouvés autour d’un verre .

Merci à tous les participants.

Au jardin Levat

La première fois que j’était parti au jardin Levat m’avait épaté. Souvent c’était le vendredi puis ensuite c’était le mardi à cause de la chaleur.

Je pars souvent au jardin Levat, il faut que je prenne le bus numéro 15 à St loup puis le métro jusqu’à la gare Saint Charles.

Quand on est au jardin Levat, il faut rentrer à l’intérieur, c’est un terrain à part. Lorsqu’on part le midi, on amène tous de quoi manger, on reste là bas jusqu’à 16h.

Les trois quart du temps on arrache l’herbe, et de temps en temps, on plante.

Je passe de bon après midi.

Henri

Les voix de l’amour au GEMarseille

Petit à petit, la troupe des Voix de l’Amour se retrouve au GEMarseille (10 square Paul Arène, Saint Barnabé – 13012 Marseille) pour y interpréter leur lecture spectacle : Nora, Ingrid, et Yves sont déjà sur place pour visionner le film Je vous écris, réalisé.e.s par certain.Es adhérent.Es du GEM Parenthèses, durant les ateliers vidéo d’Emmanuel Vigier et Agathe Dreyfus de L’Amour dans tous ses états.

Selon le rendez-vous fixé, André, un local du 12ème, et son frère Robert, nous accueille avec leur jovialité habituelle, pour compléter le début de joyeuse troupe : Régine, Jérôme ; nous rejoignent Aïcha M. et Alain, à la sortie du métro station Saint Barnabé. Nous nous dirigeons vers la copropriété où a élu résidence le GEM Marseille. Nadia et son compagnon Andy,  arrivant un peu plus tard, terminent la marche guidés par les précieux conseils de Coline !! La troupe est enfin au complet, en l’absence annoncée de Patricia.

Pendant que celles et ceux terminent de visionner le film « Je vous écris », d’autres s’affairent à trouver un lieu à l’abri du vent : après exploration des divers lieux que nous offrent la copropriété, Nadia, Andy et Coline optent pour une coursive couverte desservant l’une des blocs, qui fait office d’une parfaite chambre de résonance ; le public s’installe dans la pelouse en face et sur la contre-allée, pendant que Jérôme égraine sur son saxophone des airs jazzy, alors que ces acolytes se placent et attendent calmement le début de la représentation avec un peu d’appréhension…

Enfin, le spectacle va bientôt commencer !!

Régine déclame de sa voix suave : « Revendications du Ministère de l’Amour » … suivie une joyeuse sonnerie inspirée du début de La Marseillaise ! Et voici que s’égrènent les diverses déclarations, avec une palette vocale et des timbres différents ; la lecture de ces lettres sont ponctuées de petits airs de saxophone, permettant de fluidifier enchaînement de textes ou de tableaux. Les correspondances de Patricia étant reprises à pied levé avec brio par Ingrid et Régine. Ces textes couchés sur le papier par nos adhérent.Es pendant des mois de préparation, sont tous issus de l’atelier mené par Myriam Eck, présente lors de cette manifestation pour notre grande joie.

La lecture de ces textes n’a pas laissé indifférent le public qui tour à tour sera interpellé, ému, le fera sourire, voir même rire. La fin de la pièce est accueillie par des applaudissements chaleureux. Les animatrices Haketa et Alexandra nous ont offert une collation fraîche et généreuse ; moment opportun pour échanger avec leur adhérents et ceux du GEM Léo sur leurs impressions sur notre spectacle soumis aux caprices d’Eole.

Spécial remerciement à Coline, qui a assuré une logistique toute professionnelle pour permettre le bon déroulement de cette manifestation hors-les-murs du GEM Parenthèse, en l’absence de dernière minute de Patricia ; tu nous as manqué, miss !

Jérôme